Le Blog du Detailing
Comment laver sa voiture en station haute pression ?

Comment laver sa voiture en station haute pression ?

Table des matières

Lavage en station haute pression 

 

À l’heure actuelle, beaucoup de personnes n’ont pas la possibilité d’effectuer le lavage de leurs voitures chez eux. Et de plus, en fonction des conditions climatiques cela peut même être interdit par un arrêté préfectoral, avec un risque de recevoir une contravention. 

La solution la plus évidente et la plus logique est donc de se rendre dans une station de lavage. 

 

Dans ces stations, on va y retrouver traditionnellement les fameux rouleaux (que je vous déconseille fortement) et bien évidemment les pistes de lavage à jet haute pression traditionnellement appeler Karcher. 

Mais si on utilise uniquement les programmes proposés par la station, à aucun moment il y a une action mécanique sur la carrosserie. Et on sait tous ce que sans action mécanique on ne lave pas on mouille simplement. 

Par exemple, si vous prenez votre douche sans vous frotter avec du savon vous n’êtes pas lavé vous êtes juste mouillé, il en va de même pour votre voiture même si vous déversez du savon dessus.

 

Ici nous allons voir une méthode qui va vous permettre d’effectuer un vrai lavage mécanique de votre carrosserie sans pour autant que cela vous prennent des heures. Et qui plus est, avec un minimum d’équipements ce qui est plutôt pratique et relativement économique.

 

Dans un premier temps, on va se munir d’un shampooing de lavage de qualité et de préférence avec un aspect relativement épais, il faut qu’il soit visqueux. On peut par exemple utiliser le shampoing ultime de la marque Meguiar’s, le D11 de la marque Puris, le shampoing concentré de la marque Protech, etc…

Il existe même dans la Gamme de la marque Meguiar’s un shampoing dédié aux stations de lavage : le Car Wash +.  

 

Dans un second temps on va se munir de 2 gants de lavage en microfibre (on oublie les éponges s’il vous plaît), un gant pour la partie haute du véhicule et le second pour la partie basse. Ceci afin de maximiser le risques de micro défauts. Et comme chaque gant à 2 faces, on utilisera une face pour la partie gauche et l’autre face pour la partie droite.  

 

Et enfin le derniers élément et non des moindres, est bien sûr d’avoir une bonne microfibre de séchage de qualité, afin d’éviter de laisser des traces d’eau séchées sur la carrosserie. 

 

Une fois que vous êtes équipés, direction la station la plus proche de chez vous. On positionne l’auto dans une piste de lavage. On place les gants derrière les essuies glaces et on est prêt à commencer. Beaucoup de personne se disent qu’il suffit de rouler assez vite pour sécher l’auto. Sachez qu’il restera toujours des traces si vous n’essuyiez pas correctement votre voiture. 

 

Petite précision importante et encore plus si vous avez posé une protection sur votre véhicule, évitez d’utiliser les shampoings que vous avez dans les stations, ils sont en général relativement agressifs et risqueraient de dégrader cette protection. Restez sur les modes rinçages classique et bien sûr la finition en eau déminéralisée à la toute fin. 

 

Une fois prêt, on peut donc commencer. 

Si les jantes sont sales, on va bien évidemment s’en occuper en premier, comme d’accoutumés. Une fois cette étape réalisée on va procéder à un bon rinçage de toute la voiture et on va en profiter pour bien mouillé les 2 gants de manière à ce qu’ils soient bien préparés. 

 

Ensuite on se munît du shampoing et du premier gant, on dépose du produit sur la première face et on travaille en technique de ligne droite la moitié supérieure gauche de l’auto. On s’arrête au milieu du flanc latéral. Bien évidemment comme pour n’importe quel lavage auto on va toujours procéder du haut vers le bas. Après on retourne le gant et on fait exactement pareil pour la partie supérieure droite.  

Une fois le haut du véhicule bien lavé, on repositionne le gant sous l’essuie-glace et on prend le second afin de reproduire le même schéma pour les parties basses de la voiture. 

 

Une fois que toute l’auto sera bien lavée, les 2 gants replacés sous les essuie-glaces on peut procéder au rinçage final du véhicule. Vous pouvez faire un premier rinçage « classique » mais pour la fin je vous conseille de terminer avec de l’eau déminéralisée de manière à éviter au maximum les éventuelles traces de calcaires. 

On s’équipe ensuite avec la microfibre de séchage et on essuie l’entièreté du véhicule, vous pouvez si vous le souhaitez utiliser une aide ou séchage pour accélérer l’évacuation de l’eau. 

 

Et après ces étapes, on se retrouve donc avec une auto qui aura été lavée correctement, à la main, sans que cela vous prenne un temps fou. 

Au besoin on peut éventuellement terminer avec l’utilisation d’un Quick Detailer ou autre produit qui permettra de rebooster la brillance de la peinture, avoir un toucher très soyeux et bénéficier de l’effet déperlant tant apprécier. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Un projet de reconversion ?
Découvrez nos formations professionnelles en detailing

Partagez cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email