Le Blog du Detailing
Laver sa voiture aux rouleaux, est-ce réellement mauvais ?

Laver sa voiture aux rouleaux, est-ce réellement mauvais ?

Table des matières

La réponse à cette question est très souvent sujet à débat car il y a généralement 2 points de vue.

Le point de vue numéro 1 est celui des utilisateurs de ces portiques de lavage :

Pour eux, l’aspect non fatiguant et rapide ainsi que le prix reviennent systématiquement et ce, peu importe si d’éventuelles marques sont créés.

« C’est pas grave ça me suffit comme ça » est la phrase qui revient le plus.Le point de vue numéro 2 est celui des passionnés ou des professionnels de l’automobile :

Pour eux, il est impensable d’emmener son véhicule aux rouleaux car cela sera forcément dommageable pour la peinture.

« Jamais je mettrai ma voiture là dedans » est la phrase qui revient le plus.

Mais nous vivons actuellement une époque où tout doit aller vite, toujours plus vite encore plus vite.

Et le nettoyage de la voiture n’échappe pas à ce constat. On veut une voiture propre le plus rapidement possible. Et dans ce besoin constant d’aller vite, de plus en plus de station de lavage apparaissent dans le paysage urbain avec notamment les fameux portiques de lavage automatique plus connus sous le nom de « rouleaux »

Simple et rapide, on a plus rien à faire, il suffit de choisir son programme (car oui il y a même plusieurs programme de lavage différents), on paie, on laisse faire et quelques minutes après le véhicule est propre.

Plutôt intéressant sur le papier !


Mais quand est-il au final pour votre carrosserie ??

Est-ce réellement risqué? Est-ce que c’est si mauvais que ça??

Essayons de voir ça d’un point de vue purement technique

Né dans les années 30, les premiers portiques étaient rudimentaires et actionnés par l’homme. Puis dans les années 60 tout s’est industrialisé avec l’apparition des systèmes avec les 3 grosses brosses que l’on connaît. Ensuite est arrivé le séchage et le nettoyage des roues.

Il en est de même en ce qui concerne la technologie employée pour la matière des brosses.

On est passé de lamelles souples en caoutchouc assez dure, à des lamelles soit en feutrines, soit en microfibre, censées être plus douce pour la peinture.



Mais malgré tout il faut garder à l’esprit certains points qui peuvent être relativement importants.

  1. Il faut rappeler que ces lamelles viennent « frapper » la carrosserie afin d’apporter une action mécanique et ce choc n’est pas léger de par la rotation des rouleaux. Bref ça tape assez fort !!
  2. Les lamelles, peu importe leurs matières, restent susceptibles de collecter d’éventuelles petites saletés et donc de se transformer en armes de mort pour votre vernis à chaque coup de lamelles.
  3. Et enfin le dernier point (et le plus important) est que vous ne savez pas et ne pouvez pas deviner qui est passé avant vous. Un gros 4×4 boueux, une auto recouverte de mousse car stockée depuis fort longtemps, bref impossible de prévoir et donc d’être sûr que les lamelles ne sont pas trop souillées.
  4. La vitesse de rotation de ces brosses se situe entre 150 et 200 Km/h alors imaginez la force d’impact sur votre carrosserie !!!

De plus, n’oublions pas que les produits utilisés dans ces portiques sont très agressifs. En effet, de par la contrainte de rendement, il faut obligatoirement que les produits soient très puissants pour avoir une action rapide. Donc ici vous pouvez déjà oublier le PH neutre.

En général on y retrouve principalement 6 produits différents :

  • Une mousse active très chimique qui va être là pour la première étape et va permettre de retirer le plus gros de la saleté avec une action très agressive
  • Ensuite on va retrouver une seconde mousse active qui va faire un deuxième prélavage moins chimique.
  • La 3ème étape va être le shampoing classique afin de bien nettoyer l’auto.
  • Certains portiques proposent une « cire polish » qui consiste à déposer une cire liquide chaude que les brosses vont agiter afin d’apporter un pseudo effet polish
  • Ensuite on a une cire plus traditionnelle. Liquide et peu durable
  • Et enfin de l’auto séchant afin d’aider à évacuer l’eau après le lavage.


Le pH est généralement situé entre 2 et 4 ce qui est plutôt acide donc est ce que vous aimeriez qu’il y ait de l’acide sur votre voiture ? On peut voir sur la totalité des bidons de produits les fameux pictogrammes informatifs sur l’aspect dangereux des produits. Ce qui n’est pas rien en soit.

Et de plus, il y a très souvent du silicone dans la composition chimique. Produit très nocif, qui va ensuite se retrouver dans la nature et polluer encore plus la planète.

Tous ces produits sont évidemment à déconseiller aux personnes ayant une protection sur leur voiture. Qu’elle soit à base de carnauba, de polymères synthétiques, de céramique ou de graphene.

Si vous allez dans ces portiques, il y a de fortes chances que votre protection soit supprimée ou bien dégradée.

Une fois ces points pris en compte, il devient évident que ce type de lavage n’est pas à conseillé pour une personne qui aime sa voiture et veut en prendre grand soin.

Car obligatoirement des micros défauts apparaîtront avec le temps et la répétition, c’est quasi certain !

Et ensuite, c’est passage obligé chez un professionnel afin de corriger ces micros rayures avec un polissage. Une opération qui sera forcément assez coûteuse….



Après il est évident que ce type de lavage en portiques automatiques peut être très utile pour des véhicules comme celles des flottes de sociétés, les commerciaux ont généralement des cartes fournies par leur employeur avec un solde à utiliser dans ces portiques de lavage (les fameuses cartes total wash).

Cela peut également être utile pour les personnes âgées qui n’ont pas la possibilité d’effectuer eux-mêmes le lavage de leur auto. Et bien entendu ça peut servir aussi pour les autos dont l’aspect esthétique importe moins aux yeux de leurs propriétaires car le temps a fait son œuvre et la carrosserie de la voiture est trop abîmée.



Mais en aucun cas on ne peut garantir à 100% qu’un lavage aux rouleaux se fera sans aucune marque sur votre auto. Et jurer le contraire serait tout bonnement de la mauvaise foi et peu prétentieux.

Donc si on se base exclusivement d’un point de vue technique et aspect visuel, on peut répondre que OUI c’est mauvais pour le vernis de laver sa voiture aux rouleaux. Le choc répété des lamelles à haute vitesse sur la peinture laissera forcément des dégâts qu’il faudra corriger par la suite

Pour effectuer un lavage en limitant les risques, préférez plutôt des solutions moins agressives. Utilisez par exemple le jet haute pression qui évite d’être en contact direct sur la carrosserie et donc limitera les éventuels tourbillons et autres micros rayures et si une action mécanique doit être faite pour bien nettoyer votre auto, alors équipez-vous avec des accessoires de qualité et utilisez les bonnes méthodes qui minimiseront les risques de micro rayures.

Il existe une multitude de sources d’informations (site internet, chaîne YouTube, page Facebook,…) qui vous donnerons toutes les clés pour effectuer vous-même le travail. Il peut être très relaxant et satisfaisant de faire soit même le lavage de son auto et une certaine forme de plaisir peut s’instaurer.


En conclusion, on peut donc dire que ces portiques de lavage automatiques sont là car ils répondent à une demande, à un besoin bien précis.

Mais pour toutes les personnes soucieuses de leur auto, si vous pensiez que c’était sans danger pour votre peinture et bien je suis désolé de vous dire que ce n’est absolument pas le cas et que cela abîmera forcément votre jolie voiture. Les détails de l’article sont suffisamment explicites donc le meilleur conseil que je peux vous donner c’est de ne pas y aller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Un projet de reconversion ?
Découvrez nos formations professionnelles en detailing

Partagez cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email