Le Blog du Detailing
Comment fonctionne une polisseuse ?

Comment fonctionne une polisseuse ?

Table des matières

Avant d’utiliser une polisseuse, vous avez envie de comprendre plus précisément son fonctionnement. Nous vous proposons de découvrir tout cela dès maintenant. Pour cela, nous commencerons par vous présenter le fonctionnement de base de toutes les polisseuses. Nous nous intéresserons ensuite au fonctionnement plus précis de plusieurs types d’appareils.

Quel est le fonctionnement général d’une polisseuse ?

La polisseuse est l’un des outils principaux utilisés lors d’une prestation de detailing auto. Cette dernière permet de polir ou lustrer la carrosserie en fonction du type de machine utilisé, mais aussi des accessoires et produits que l’on aura sélectionnés. Composée d’un manche doté d’une poignée, la polisseuse possède également une tête rotative. Le moteur de l’appareil permet de faire tourner un axe de rotation situé au niveau de la tête rotative. Le plateau de cette dernière permet d’y adapter un pad, aussi appelé tampon disque abrasif. L’action créée par la rotation, le pad et l’utilisation de différents produits, permet de retirer une certaine couche de vernis ou de peinture sur la carrosserie. Il est préférable de ne pas retirer trop de matière à la fois pour ne pas aller trop profondément. Cela pourrait endommager la zone de matériau travaillé.

Zoom sur la polisseuse rotative

Le fonctionnement de la polisseuse rotative est le plus basique qui soit. En effet, le pad tourne sur l’axe central créé par la machine uniquement. Cela veut dire que la vitesse de rotation n’est pas la même sur l’ensemble du pad. Plus le point est éloigné du centre, plus il tourne vite. La friction du disque abrasif et la chaleur transmise au matériau permet de retirer petit à petit une épaisseur de vernis ou de peinture sur la carrosserie. Mais attention, la polisseuse rotative étant puissante, elle peut rapidement endommager ce dernier. Chaque passage retire un peu plus de matière. Si vous effectuez trop de passage ou si vos gestes manquent de maîtrise, de précision, vous pourriez facilement abîmer votre support de manière irrémédiable. De plus, les polisseuses rotatives doivent être manipulées par une main qui dirige le manche pendant que la seconde main effectue une légère pression sur la tête de la polisseuse. Vos gestes doivent donc être parfaitement coordonnés. Si vous n’avez jamais manipulé ce type de machine, mieux vaudra vous former auprès d’un professionnel avant de vous lancer sur un projet qui vous tient à cœur.

Le fonctionnement d’une polisseuse orbitale

Une polisseuse orbitale, quant à elle, ne bénéficie pas du même type de rotation. En effet, cette dernière est équipée d’un axe central autour duquel tourne le pad, mais aussi d’une seconde rotation en superposition. Cela provoque une vibration et engendre un mouvement excentrique qui permet à chaque point du pad de tourner à la même vitesse. Simple à manipuler, mais moins puissante que sa prédécesseure, ce type de polisseuse est particulièrement adapté au travail des finitions. Cependant, elle pourra parfaitement être utilisée par un novice du polissage.

Dans la famille des polisseuses orbitales, il existe également les polisseuses orbitales à entraînement forcé. Ces dernières sont un modèle hybride des deux mentionnées plus tôt. Si elle bénéficie toujours d’un axe de rotation centrale, l’entraînement forcé a lieu grâce à un système particulièrement élaboré d’engrenages, ce qui permet à la machine de gagner en puissance et en vitesse. Il s’agit d’un bon compromis pour les utilisateurs qui maîtrisent les techniques de polissage, mais souhaitent bénéficier d’un confort de travail supplémentaire par rapport à une polisseuse rotative.

Quel type de polisseuse choisir ?

Pour choisir la bonne polisseuse, mieux vaut prendre en compte votre projet et votre savoir-faire. Si vous êtes prêt à supporter les contraintes d’une polisseuse rotative et avez déjà réalisé de nombreux projets, ce type d’appareil peut vous convenir. Les débutants ou les personnes ayant le temps de travailler avec une machine plus lente pourront se tourner vers une orbitale excentrique. En revanche, si vous désirez allier rendement, puissance et confort de travail, la polisseuse orbitale à entraînement forcé sera un compromis plaisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient également vous intéresser

Un projet de reconversion ?
Découvrez nos formations professionnelles en detailing

Partagez cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email