Le Blog du Detailing
Comment enlever les fientes d’oiseaux sur votre carrosserie ?
Table des matières
Fientes oiseaux sur parebrise

Comment enlever les fientes d’oiseaux sur votre carrosserie ?

Si vous êtes arrivé sur cet article, c’est que vous avez un soucis de déjections, une tâche dans votre vernis ou des insectes incrustés sur votre carrosserie ou vos vitres et que vous ne parvenez pas à les enlever. C’est bien cela ?

Ne paniquez pas, une solution existe !

Les techniques pour sublimer votre auto

C’est au printemps et à l’été qu’interviennent de nombreuses contaminations sur votre véhicule : sève d’arbre, tigre du platane, fiente d’oiseau, cadavres d’insectes…

Voyons comment les supprimer sans risque pour votre carrosserie ou le support concerné.

1/ Fientes et insectes sur le pare brise

Votre voiture peut être attaquée sur les surfaces vitrées, notamment votre pare brise.
Si celui-ci a été protégé par un traitement, céramique ou synthétique, le soucis devrait être vite résolu en humidifiant la surface, de préférence avec de l’eau chaude. Vous frottez délicatement avec une microfibre à densité moyenne, sans produit et ce devrait être de l’histoire ancienne.

Si la contamination a du mal à partir, munissez-vous de votre nettoyant polyvalent (APC – All Purpose Cleaner) préféré.

Celui de la gamme allemande Koch Chemie, le Green Star, est parfait pour cette mission !

La fiente ou le cadavre d’insecte vous résiste ? Prenez un démoustiquant adapté comme le Bug and tar remover de chez Chemical Guys, qui est un excellent produit. Vous le diluez en 1:6 avec de l’eau très chaude.

Dans tous les cas, il est vraiment important de nettoyer et supprimer les traces de fientes et cadavres d’insectes sur un pare brise afin d’éviter de le rayer avec les frottements des essuies glaces, par action mécanique. 

 2/ Fientes et sève sur la carrosserie

Sans parler du coté inesthétique des fientes sur la carrosserie et des bactéries et l’acidité contenues dans les fientes, ces dernières vont abîmer le vernis et la peinture de votre véhicule. En cause, la dilatation de votre vernis. Sachez qu’il suffit d’une journée en plein soleil et une nuit bien fraiche pour commettre des dégâts sur une carrosserie ! 

Une journée en plein soleil, le vernis chauffe et se dilate. La fiente, la sève ou la contamination rentre alors dans les « pores » et la surface du vernis.

Une nuit d’été bien fraîche, le vernis se refroidit et se contracte. La fiente, la sèvre ou la contamination deviennent emprisonner à la surface de votre vernis.

Dans ce cas là, selon la dureté des vernis, il peut devenir compliquer de supprimer la contamination…
Et si le phénomène se renouvelle durant plusieurs jours (choc thermique, jour / nuit), les dégâts peuvent être beaucoup plus graves avec à terme, des fissures et craquelures du vernis.

Dans tous les cas, comme pour le pare brise, ne tardez pas pour enlever la contamination !

Comment enlever une tache de fiente d’oiseau sur carrosserie ?

Pour les enlever, reprenez votre démoustiquant préféré cité plus haut (Bug and tar remover de Chemical Guys), vous pulvérisez la surface (à l’ombre) en prenant soin de la température de l’élément (il ne doit pas être chaud en raison, toujours pareil, du phénomène de dilatation rendu le vernis fragile). Donc, je disais, vous pulvérisez, vous laissez agir quelques minutes et vous rincez abondamment. S’il reste des tâches, vous renouvelez l’opération, toujours sans contact. 
Et si vraiment, vous avez des difficultés, optez pour un gros shampoing de votre véhicule, avec un shampoing hard avec démoustiquant intégré (toujours mélangé avec de l’eau très chaude)

Si vous travaillez de manière localisée et que vous ne souhaitez pas partir dans un shampoing général de votre voiture, vous pulvérisez votre démoustiquant et vous essuyez délicatement avec une micro fibre très haute densité, sans exercer de pression pour ne pas rayer votre carrosserie.

Un oiseau vient de se faire plaisir sur votre capot ? Comment nettoyer ?

De par leur taille, les oiseaux ont un système digestif beaucoup plus petit et différent du nôtre.

Ainsi, les matières rejetées sont naturellement concentrées et acides.
A proprement dit, ce ne sont pas les fientes d’oiseaux en elles-mêmes qui détériorent
la peinture de votre voiture, mais les changements de température extérieure
qui agissent et font constamment travailler le vernis de votre carrosserie
(phénomène de dilatation et rétractation) mais aussi l’acidité des déjections des
volatiles.

Ainsi, les excréments d’un oiseau restés plusieurs jours sur un capot soumis à ces
variations climatiques seront très rapidement encapsulés dans le vernis, créant une auréole mat et terne. 

N’utilisez surtout pas d’éponge magique, d’éponge verte de cuisine ou autre remède de grand-mère suspect !

Moins, il y aura d’action mécanique (éponge, micro fibre…) sur votre carrosserie, moins de rayures vous créerez.

A l’inverse, si la fiente est là depuis plusieurs jours ou plus parfois, et que malgré toutes vos tentatives citées plus haut, la contamination est toujours visible à l’oeil nu mais, pas forcément au « toucher », n’attendez pas pour prendre rendez-vous avec un professionnel de la préparation esthétique afin qu’il redonne de l’éclat à votre voiture !

Il opérera votre véhicule avec son savoir-faire, il pourra rattraper ce dégât avec une polisseuse voire un ponçage léger de la surface, en ne travaillant que sur cette zone. 

Compte tenu de la faible zone de travail, un professionnel ne vous facturera pas grand chose et réparera cet oubli.

Les vernis d’aujourd’hui évoluent constamment et sont de plus en plus fragiles sur nos véhicules. Donc, quelque soit la contamination, ne tardez pas !

Pour protéger votre carrosserie et vos vitres, vous pouvez également faire appliquer un traitement céramique.

Ces procédés sont coûteux car ils sont longs à réaliser.

N’hésitez pas à vous renseigner et surtout à comparer les offres de vos detailers, en prenant compte qu’il lui faudra en moyenne 25 à plus de 40 heures de travail sur le véhicule pour le sublimer ET le protéger.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Un projet de reconversion ?
Découvrez nos formations professionnelles en detailing

Partagez cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email