Le Blog du Detailing
Top 10 des métiers avec conduite de véhicules en France

Top 10 des métiers avec conduite de véhicules en France

Table des matières

Pourquoi ne pas transformer sa passion pour l’automobile en profession ? La route représente une porte ouverte sur une multitude de métiers avec conduite de véhicules. Que l’on aspire à devenir routier, taxi ou livreur, diverses formations offrent le sésame pour une longue carrière. Dans cet article, découvrez 10 de ces emplois dans lesquels le routier est roi.

Chauffeur livreur : un prestataire de services 

Ce professionnel de la route délivre des colis à sa clientèle urbaine. Ce dernier effectue des trajets autour d’un rayon de 100 km en véhicule léger de catégorie M1 ou N1. Cet emploi de transport logistique ne demande aucun diplôme. Toutefois, en début de carrière, un CAP, un BEP ou un titre dans les domaines de la livraison restent un atout. Ces formations augmenteront vos chances de trouver un poste dans ce secteur d’activité.

Le salaire d’un chauffeur livreur s’évalue en fonction du nombre d’heures de travail réalisées par jour et de son expérience. Les missions de ce routier lui rapportent :

  • entre 1 600 € à 1 900 € brut pour un débutant ;
  • entre 2 000 € à 2 300 € brut pour un conducteur confirmé.

Taxi et VTC : les conducteurs de particuliers sur voie publique

Les chauffeurs de VTC et de taxis transportent leurs clients d’un point A à un point B via leur véhicule. En France, les professionnels du transport pour particuliers gagnent en moyenne 2 036 € par mois. Ces deux métiers comportent de fortes similitudes, pourtant la loi les encadre différemment :

  • Licence nécessaire : contrairement aux VTC, les chauffeurs de taxi doivent posséder cette attestation. Cette dernière représente un important investissement.
  • Tarification des missions : les tarifs des courses de taxi sont encadrés annuellement et utilisent des horodateurs. Les chauffeurs VTC, eux, fixent leurs propres prix.
  • Exercice du métier : un conducteur de taxi peut effectuer son travail en tant que VTC, par exemple via une plateforme. Un véhicule VTC ne peut pas exercer en tant que taxi.

Ces différences sur la réglementation des transports publics particuliers de personnes découlent d’une réglementation spécifique pour chaque secteur d’activité.

Moniteur d’auto-école : l’apprentissage de la conduite

L’enseignant de conduite délivre un apprentissage du code de la route à ses candidats. Son instruction se divise en deux parties. Des informations théoriques en salle et un entraînement pratique en conditions réelles. La formation du métier de moniteur d’auto-école passe obligatoirement par le TP ECSR. Ou plus explicitement, le titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière. 

Après une expérience de trois ans, un instructeur peut devenir indépendant via la création de son entreprise d’école de conduite. Le revenu d’un moniteur d’auto-école fluctue entre 1 017 € et 3 338 € brut.

Vous êtes curieux d’en savoir plus sur la profession d’Enseignant de la Conduite et de la Sécurité Routière ? Découvrez tous les détails en cliquant ici !

Le chauffeur routier poids lourd

Le conducteur de poids lourds achemine des produits, dans le respect des conditions et des délais prévus par ses clients. Le transport de marchandises s’effectue sur de longues ou moyennes distances, via un camion de plus de 3,5 tonnes. Le permis de conduire C reste naturellement indispensable.

Différentes formations existent pour ce métier de la route comme : 

  • le titre professionnel de conducteur routier ; 
  • le CAP conducteur routier ; 
  • le Bac professionnel conducteur transport routier.

Un chauffeur routier débutant gagne entre 2 000 € et 2 700 € brut par mois. Avec l’évolution de sa carrière (travail public, nuit, secteur d’activité), il peut envisager un salaire de 3 200 € brut mensuel. 

Ambulancier : un service public d’urgence

Le brancardier intervient au contact des blessés et des malades via un véhicule d’urgence médicale. Durant le trajet, ce secouriste de la route s’occupe du confort et de la situation vitale des patients. Pour cela, il utilise des appareils d’assistance médicale et reste en contact avec le réseau public de la santé.

La formation d’un ambulancier exige le niveau CAP du diplôme d’État d’ambulancier (DEA). De plus, ce professionnel de la santé doit obtenir : 

  • une licence de conduite de catégorie B, détenue depuis plus de trois ans ;
  • une accréditation de la préfecture pour la conduite autorisée d’une ambulance ; 
  • un certificat médical de vaccination à jour.

Le salaire de ce métier varie de 1 600 € à 2 000 € brut.

Conducteur de bus : le transport public du quotidien

Le chauffeur en transport en commun accomplit un trajet régulier avec un véhicule pouvant accueillir des voyageurs. Ses missions comportent l’accueil et la conduite en toute sécurité des personnes. Son métier lui permet de renseigner les passagers et de contrôler les titres de transport. En dernier lieu, il est responsable de la sûreté des usagers dans son véhicule.

Plusieurs formations permettent l’exercice de cet emploi, à condition d’être titulaire du permis transports en commun (D) :

  • Le CAP agent d’accueil et de conduite routière – Transport de Voyageurs.
  • Le Certificat professionnel de Conduite de Véhicules Publics sur Route.
  • La formation minimale imposée au départ. Cet apprentissage confère le permis de conduire de catégorie (D).

Le salaire net mensuel moyen pour un conducteur de bus se situe autour de 1941 €.

Convoyeur de fonds : la sécurité des biens en déplacement

L’agent de véhicule blindé transporte de l’argent, des métaux précieux ou d’autres objets de valeur. Ce secteur d’activité s’effectue en équipe en raison du risque d’attaque à main armée durant les trajets. Ce routier assure la protection de ses collègues et des marchandises. Par sécurité, il s’équipe d’un gilet pare-balles et dispose d’une arme de 1ʳᵉ catégorie.

Pour exercer ce métier, aucune formation ne s’avère obligatoire. Toutefois, plusieurs prérequis sont nécessaires :

Le salaire moyen du convoyeur sur route est de 2 020 € brut par mois.

Déménageur : le transporteur de votre mobilier

Le déménageur en véhicule effectue les opérations simples de manipulation et de portage. Son emploi comporte une multitude de missions : 

  • Manœuvrer un camion de déménagement sur le réseau routier.
  • Soulever de lourdes marchandises encombrantes.
  • Optimiser l’espace de son engin de travail.
  • Emballer les marchandises en caisse ou carton.

L’exercice de cette profession ne nécessite ni diplôme d’études, ni formation préalable. Un conducteur déménageur gagne entre 1 600 € et 2 200 € brut.

L’expert automobile : conduire pour évaluer

Un spécialiste des voitures procède à l’analyse de l’état des véhicules, afin d’identifier les interventions requises et leur tarification. Il occupe une position essentielle dans le domaine de l’assurance automobile. Outre sa compétence technique, il se met au volant des autos pour juger de leur performance opérationnelle. En termes de formation, le métier demande le Diplôme d’Expert en Automobile (DEA).

Le gain brut annuel minimum est de 18 000 €, tandis que le revenu brut annuel maximum peut monter jusqu’à 71 000 €.

Pilote de voiture de course : la route à grande vitesse

Pour embrasser la carrière de pilote automobile, l’acquisition de la Super Licence de la FFSA du Mans est indispensable ! Cependant, pour faire de cette profession une source de revenus viable, il est nécessaire d’être détecté par des équipes ou des constructeurs automobiles. Les opportunités professionnelles dans ce domaine restent en réalité assez limitées.

Si comme nous, vous partagez une véritable passion pour les métiers avec conduite de véhicules, découvrez la rénovation esthétique automobile et au detailing via ce lien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient également vous intéresser

Royal Detailing tarn 81 Albi (1) Céramique

Royal Detailing

Royal Detailing, centre esthétique automobile haut de gamme spécialisé dans la pose de traitement céramique et la rénovation des véhicules. Consultez leur site internet dès maintenant !

Lire la suite »
Un projet de reconversion ?
Découvrez nos formations professionnelles en detailing

Partagez cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email